Quels sont les risques liés au réaménagement de crédit immobilier ?

914
Partager :
Investissements sécurisés

Le réaménagement de crédit immobilier comporte d’innombrables avantages. Cette opération permet aux emprunteurs de pouvoir faire baisser les mensualités et de réduire la durée du prêt. Cela permet donc à tous les emprunteurs ou créanciers de profiter pleinement de leur prêt. Cependant, même si cette opération est très avantageuse, plusieurs risques y sont liés. Découvrez ici les plus fréquemment rencontrés.

Surfacturation des frais

Tout au long du processus de réaménagement d’un crédit immobilier, les contractants peuvent être parfois victimes d’une sorte de surfacturation des frais auprès des banques. Dans la majorité des cas, les consommateurs sont contraints de payer des frais énormes. Ces frais sont souvent non expliqués. Aussi, lorsque le réaménagement ou la renégociation du crédit immobilier est effectué au près d’une nouvelle banque par exemple, celle-ci peut prélever des frais d’avenant. Ces frais peuvent être encore très élevés dans le cas où vous effectuez cette opération auprès de votre propre banque.

A voir aussi : Grossiste e-liquide français : les meilleurs fournisseurs de e-liquide en France

Dans certains contextes, des banques peuvent aussi vous obliger à procéder à un paiement d’indemnité de remboursement anticipé. Avant d’accepter votre demande de réaménagement, il est possible que certaines d’entre elles  vous contraignent à souscrire des produits bancaires. Ces types de problèmes se présentent même lorsqu’il s’agit d’un rachat de crédit.

Il faut préciser que cette surfacturation des frais enregistré lors du réaménagement de crédit immobilier complique fréquemment la tâche aux petits emprunteurs.

A lire en complément : Retrouver carte bancaire perdue : meilleures apps pour localiser rapidement

Paiements de tous les frais

Lors d’un réaménagement de crédit immobilier, tous les frais de l’opération sont à la charge de l’emprunteur ou du contractant. Ces frais sont généralement nombreux. En tant que contractant, vous devez payer les honoraires du courtier ou encore ceux pratiqués par d’autres organismes bancaires. Lorsque vous procédez à un changement d’organisme bancaire, il vous incombe de payer les frais d’Indemnités de remboursements anticipés (IRA).

Quel que soit le contexte, les frais de garantie du prêt sont également à votre charge ainsi que tous les frais de dossier. Les frais de garantie englobent souvent les frais de mainlevée de l’hypothèque, frais d’inscription d’une nouvelle hypothèque.

Réaménagement de crédit : refus de votre banque

Il est possible que votre propre organisme bancaire n’accepte pas le réaménagement de votre crédit immobilier au près d’une autre banque. Car il y a parfois certains crédits qui ne peuvent pas être renégociés très rapidement. Mais dans le cas où la renégociation est impérative, vous serez contraint de procéder à un rachat de crédit. Cette opération conduit très habituellement à plusieurs contraintes administratives. Aussi, votre demande de renégociation peut être compliquée dans le cas où votre situation financière s’est dégradée. Votre organisme bancaire actuel ne pourra pas très facilement accepter la demande de réaménagement de crédit immobilier.

Opération de réaménagement : à quel moment le faire ?

L’opération de renégociation ou de réaménagement doit être effectuée au cours de la phase de remboursement d’un prêt immobilier à un taux fixe  Vous avez également la possibilité de faire votre renégociation dès que votre taux d’intérêt actuel ainsi que celui que vous pourrez recevoir sont un peu plus élevés que 1%. Vous pouvez entamer cette opération lorsque votre capital restant est d’environ de 50 000 euros. Il faut également que vous disposiez d’un budget assez conséquent afin de pouvoir couvrir tous les types de frais liés à l’opération.

Pour réussir une renégociation de votre crédit immobilier, il est surtout important de faire un bon choix de votre organisme prêteur dans le but de pouvoir bénéficier d’une courte période de remboursement.

Partager :