Calculer son salaire net mensuel : tout ce que les cadres et non-cadres doivent savoir

651
Partager :
Crop unrecognizable accountant counting savings using notebook and calculator

Cadres ou non-cadres, il est important de comprendre le concept de salaire net. Cela favorise une bonne gestion du budget et une meilleure planification des dépenses. Le salaire net correspond en réalité à la somme reçue chaque mois après déduction des charges sociales et des impôts. Mais, comment le calculer ? Voici toutes les étapes à suivre et tous les facteurs à prendre en compte.

Déterminer le salaire brut

Pour calculer le salaire net mensuel, il faut nécessairement prendre en compte le salaire brut. Il s’agit du montant total mentionné dans le contrat de travail, avant les déductions. Il inclut plusieurs éléments à savoir :

A découvrir également : Comment optimiser votre simulation pour les APL : astuces et conseils précieux

  • le salaire de base ;
  • les primes ;
  • les indemnités ;
  • et les avantages en nature.

Toutefois, notons que les cadres bénéficient d’une part variable relative à leurs performances. Quoi qu’il en soit, il faudra se rapprocher de son employeur afin d’obtenir toutes les informations nécessaires sur le salaire brut. Une fois le montant connu, l’étape suivante est le calcul des cotisations sociales.

Calculer les cotisations sociales

Notons tout d’abord que les cotisations sociales sont obligatoires. En effet, elles comprennent diverses cotisations, notamment celles dédiées à la formation professionnelle et à :

Lire également : Comment solder un crédit à la consommation ?

  • l’assurance maladie ;
  • l’assurance chômage ;
  • la retraite.

Elles permettent aussi de financer la formation professionnelle, les prestations familiales et d’autres régimes de protection sociale. Quoi qu’il en soit, les taux de cotisation dépendent du niveau de salaire et du statut du travailleur (cadre ou non cadre). Il est donc évident que chaque calcul est unique.

Toutefois, pour un calcul rapide, il est possible d’extraire 25 %, 23 % et 15% du salaire brut. Les deux premiers taux étant respectivement dans les cadres et non-cadres secteur privé. Les 15% pour le public. Par ailleurs, les cotisations sociales pour les cadres sont plus élevées. Aux charges ci-dessus citées, ces derniers doivent verser 0,024% du salaire brut pour l’Association pour l’emploi des cadres. Ils doivent aussi 0,13% pour la Contribution Exceptionnelle et Temporaire.

Soustraire les impôts sur le revenu

Après la déduction des cotisations sociales, il faut ensuite considérer les impôts sur le revenu. En France en effet, cet impôt est progressif. Plus le revenu est élevé, plus le taux d’imposition l’est aussi. Il n’existe donc pas une règle prédéfinie pour calculer l’impôt sur le revenu, car plusieurs facteurs sont à considérer. Il s’agit notamment du nombre des parts fiscales, des abattements et des éventuelles réductions d’impôt. Par conséquent, il est recommandé d’utiliser des simulateurs en ligne pour déterminer le montant exact des impôts sur le revenu. Il est aussi possible de solliciter l’expertise d’un professionnel.

Inclure les éventuelles allocations familiales

Selon sa situation familiale, le cadre ou le non-cadre peut être éligible à des allocations familiales ou à des aides sociales. Ces différentes prestations sont donc versées en fonction de certains critères et dépendent d’une personne à une autre. Même si elles peuvent être soumises à l’impôt sur le revenu, elles peuvent aussi participer à l’augmentation du revenu net mensuel. Après les déductions sociales, les impôts sur le revenu et les éventuelles aides ou allocations, il est à présent possible de calculer le salaire net mensuel. Celui-ci correspondra au montant réel versé sur le compte bancaire chaque mois.

Par ailleurs, pour effectuer rapidement la différence entre le salaire net et brut, il est vivement conseillé de recourir à des simulateurs de calcul.

 

Partager :