Quels sont les principaux risques pour une retraite financièrement sûre ?

827
Partager :
Quels sont les principaux risques pour une retraite financièrement sûre

Nous savons que vous avez consacré beaucoup de temps et d’efforts pour vous y préparer, alors ne laissez pas les évènements inattendus vous empêcher de vivre une bonne retraite.

Lorsque l’on est retraité, de nombreuses choses peuvent vous amener à dépenser vos ressources financières. Il s’agit notamment d’une maladie prolongée ou une responsabilité inattendue. Alors, pour éviter cela, il est recommandé de vous rapprocher de votre conseiller financier. Ce dernier est apte à identifier et à vous préparer aux risques afin que vous restiez sur la bonne voie.

A lire en complément : Les pièges à éviter pour bien préparer sa retraite

Vivre plus longtemps que son argent

Ne retirez pas trop d’argent de vos placements. Alors, pour éviter cela, il est recommandé de faire un retrait annuel de 4% maximum. En réalité, plus vous vivez longtemps, plus votre taux de retrait est bas.

Le risque de longévité désigne le risque qu’un retraité vive au-delà de ses économies. Le nœud du problème réside dans la conception d’une solution d’investissement avec un horizon d’investissement non défini, ce qui n’est pas une mince affaire. Il est problématique d’épargner un revenu suffisant pour la retraite sur la base de l’espérance de vie moyenne d’un individu, car il est fort possible qu’il vive au-delà de cette estimation.

Lire également : Qui a droit à la prime de départ à la retraite ?

Les probabilités conjointes exacerbent le problème. Par exemple, un couple d’hommes et de femmes âgés de 67 ans a une espérance de vie de 85 et 87 ans, respectivement. Cependant, leur espérance de vie commune est de 92 ans – et il y a 10 % de chances que l’un d’eux vive au-delà de 99 ans. Épargner en se basant sur des moyennes peut être un jeu précaire.

Coûts de soins de santé imprévus ou besoin de soins de longue durée

Quels sont les principaux risques pour une retraite financièrement sûre

Prévoyez un budget pour les coûts des soins de longue durée. Il est donc important de planifier certains coûts comme l’aide à la vie autonome pourquoi pas des soins de santé à domicile !

N’hésitez pas à une assurance de soins longue durée. On trouve à ce jour de nombreuses options qui peuvent vous aider à payer les coûts des soins et même les frais de soins sur le long terme.

Mettez vos souhaits par écrit. Travaillez avec vos juristes pour créer ces documents juridiques.

Baisse des marchés et inflation

Nul ne peut prédire le comportement des marchés financiers, mais un portefeuille bien construit devrait généralement comprendre les éléments suivants :

  • Diversifier vos investissements entre actions, obligations et liquidités afin que le succès ne soit pas lié à une seule entreprise ou à un seul type d’investissement.
  • S’en tenir à des investissements de qualité ayant fait leurs preuves.
  • Garder le cap sur vos objectifs à long terme, et non sur les fluctuations à court terme.

Lorsqu’on n’est retraité, il est nécessaire d’évaluer sa tolérance au risque. Alors, il ne faut pas hésiter à connaître le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre. Cela va permettre de bien préparer le retraité à être prêt à cas d’inflation sur le court terme.

Faire preuve de souplesse dans vos dépenses. Si vous en avez la possibilité, ne prélevez pas automatiquement chaque année une somme plus importante de vos placements pour tenir compte de l’inflation, surtout les années où le marché n’est pas performant.

Partager :