6 chevaux fiscaux, est-ce que ça suffit ?

805
Partager :
grayscale photo of mercedes benz coupe

Le cheval fiscal se définit comme une unité de base qui fait référence à la puissance fiscale d’une voiture. Il est l’un des facteurs les plus étudiés par les compagnies d’assurance auto. Dans le présent article, nous dévoilons les utilités des chevaux fiscaux ainsi que leur suffisance par rapport à la formule tous risques et la catégorisation voiture sans permis.

Utilités des chevaux fiscaux

Les chevaux fiscaux sont destinés à deux fins d’utilisation. Au nombre de ces dernières, nous pouvons notamment distinguer le calcul de la taxe régionale et l’estimation de la prime d’assurance auto.

A voir aussi : Gérer son budget avec succès : les astuces à connaître

Détermination de la taxe régionale

L’une des fonctions des chevaux fiscaux est la détermination de la taxe régionale. Il s’agit là d’une taxe que tous les propriétaires de voitures doivent obligatoirement payer. Le critère majeur qui permet de l’évaluer le nombre de chevaux fiscaux. En ayant une connaissance claire et précise de la valeur de la puissance fiscale, vous pourrez déterminer le montant exact de la taxe régionale.

Estimation de la prime d’assurance auto

La seconde utilité des chevaux fiscaux est l’estimation de la prime d’assurance auto. En effet, ce facteur représente l’un des critères principaux sur lesquels s’appuie l’assureur dans le choix de la formule idéale. Plus les chevaux fiscaux de votre voiture seront élevés, plus vous serez contraint à souscrire à la formule ‘’tous risques’’.

A lire aussi : Les meilleurs endroits pour investir son argent

Cette disposition se justifie par le fait qu’un véhicule avec un nombre élevé de chevaux fiscaux est plus puissant et présente plus de risques. Avec un nombre de chevaux fiscaux faible, vous avez la possibilité de souscrire la formule de votre choix.

La suffisance de 6 chevaux fiscaux par rapport à la formule tous risques

En nous basant sur la récente section, nous pouvons nous accorder sur le fait que plus le nombre de chevaux fiscaux est élevé, plus la prime d’assurance auto peut connaitre une augmentation. Cependant, les 6 chevaux fiscaux sont-ils suffisants pour considérer une voiture comme dangereuse ?

Pour répondre à cette question, il convient de savoir que la majorité des compagnies d’assurance estiment que les véhicules dotés de 6 chevaux fiscaux sont puissants et beaucoup plus enclins aux accidents. Si vous vous retrouvez avec un tel véhicule, vous serez probablement obligé de souscrire la formule tous risques.

Toutefois, il n’est nullement impossible que certains assureurs vous permettent de souscrire la formule d’assurance auto de votre choix, quand bien même votre voiture comprend 6 chevaux fiscaux. Afin d’accéder à cette offre, vous pouvez utiliser un comparateur d’assurance auto en ligne.

La suffisance de 6 chevaux fiscaux par rapport à la catégorisation ‘’voiture sans permis’’

Avant même d’aborder ce chapitre, il est important de faire un rappel. Les voitures sans permis font référence aux quadricycles légers qui peuvent être roulés à partir de 14 ans. Ils ne peuvent en aucun cas posséder des chevaux fiscaux d’une grande capacité.

Concernant un véhicule disposant de 6 chevaux fiscaux, nous pouvons attester qu’il ne peut être considéré comme une voiture sans permis. En effet, il est beaucoup plus puissant et peut être difficile à conduire pour un enfant. De plus, il est assez polluant. En raison donc de ces réalités, une voiture de 6 chevaux fiscaux ne peut aucunement être qualifiée de ‘’véhicule sans permis’’. Par conséquent, les 6 chevaux fiscaux ne sont pas suffisants.

Partager :