Assurance vie et testament qui prime ?

135
Partager :
assurance vie et testament

La succession est une situation qui débouche sur un conflit en cas d’absence d’assurance vie et d’un testament. Ces deux documents sont prévus par la législation à travers le droit de succession pour faciliter le transfert des biens aux ayants droit. Qu’est-ce qui prime entre l’assurance vie et le testament ? Découvrez ici les avantages et les inconvénients de ces derniers ainsi que le choix à faire.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’assurance vie ?

L’assurance vie est une forme de contrat d’assurance à travers lequel une personne nommée souscripteur paye une prime à une autre personne nommée assureur en vue du versement d’une somme. Ce dernier s’effectue en cas de décès du souscripteur à une tierce personne ou à une date prévue au souscripteur.

Lire également : Quel broker pour PEA ?

Les avantages de l’assurance vie

D’abord, l’assurance vie est un contrat d’assurance flexible. Le souscripteur a la liberté de désigner son bénéficiaire. Toutefois, les dispositions lui permettent aussi de faire des schémas de successions. Dans ce cas, vous n’avez pas à choisir un bénéficiaire fixe.

Aussi, l’assurance vie est sélectionnée pour diverses raisons fiscales. Le fisc ne soumet pas le capital issu de la succession à une taxation si cette dernière est inférieure à 152 000 euros. Au-delà, vous devez verser une taxation forfaitaire de 20 %. Enfin, l’assurance vie vous permet de récupérer vos fonds à n’importe quel moment. Quand vous n’êtes pas en mesure de continuer, vous pouvez faire un rachat partiel ou total du capital versé.

A découvrir également : Comment acheter et vendre des Bitcoins ?

Les inconvénients de l’assurance vie

De nombreuses personnes fuient l’assurance vie à cause des frais de gestion élevés. Vous pouvez supporter jusqu’à 8 % pour la gestion de votre capital versé. Le taux varie selon la réputation de la compagnie d’assurance. Lorsque l’assurance vie est souscrite par un couple, les partenaires sont contraints à faire un rachat en cas de divorce.

Quels sont les avantages et les inconvénients du testament ?

Le testament est un document juridique à travers lequel une personne nommée le testateur manifeste ses dernières volontés. Celles-ci sont relatives à la gestion des biens qu’il a laissée à ses successeurs. Toutefois, il conserve le droit de propriété su ses biens jusqu’à sa mort.

Les avantages du testament

Le premier avantage de cet acte est qu’il peut être fait seul. Vous pouvez écrire vous-même votre testament en vous assurant de le faire de façon manuscrite en y inscrivant la date et votre signature. Aussi, vous pouvez faire l’acte juridique auprès d’un notaire pour lui accorder le statut d’un acte authentique.

Le testament est un acte juridique qui permet d’éviter tout conflit entre les successeurs. Vous avez la liberté d’exprimer dans les meilleurs détails les parts destinées aux légataires. De plus, le testament a l’avantage de protéger légalement votre partenaire à l’ouverture de la succession. Sa part lui est attribuée sans équivoque.

Les inconvénients du testament

Lorsque vous rédigez vous-même un testament sans l’intervention d’un notaire, ce dernier peut facilement être contesté. Ceci est possible en cas d’absence de l’une des mentions obligatoires. Pour cette raison, vous devez respecter la forme d’un tel type de testament ou contacter un notaire pour le faire.

Quel choix faire entre assurance vie et testament ?

assurance vie et testament

Il n’est pas rare d’avoir un conflit entre assurance vie et testament. Il arrive que ces deux actes juridiques désignent deux personnes distinctes comme légataires. Ces derniers expriment parfois deux volontés contraires.

Lorsque l’assurance vie intervient après la rédaction du testament, c’est le bénéficiaire mentionné dans cette dernière qui est choisi. Toutefois, lorsque c’est le testament qui est fait après l’assurance vie, la priorité lui est accordée pour désigner le légataire.

Vous devez comprendre que le but de la loi est de satisfaire à la dernière volonté du défunt. C’est pourquoi elle recherche toujours le dernier document rédigé par ce dernier. Pour éviter ce type de situation, il est recommandé de toujours informer le notaire de l’existence d’une assurance vie. Celui-ci vous conseillera sur le comportement à adopter en vue d’éviter les conflits.

L’assurance vie et testament facilite ensemble la succession. Ces deux actes juridiques sont complémentaires et renforcent la protection de vos légataires. Idéalement, vous devez vous assurer d’exprimer une volonté identique dans l’assurance vie et testament.

 

Partager :