Comment bénéficier d’une mutuelle avantageuse en tant que demandeur d’emploi ? Découvrez nos conseils !

38
Partager :

Vous devez toujours pouvoir être indemnisé pour les frais médicaux même pendant les périodes de chômage. Vous êtes actuellement sans emploi et vous souhaitez découvrir les possibilités qui s’offrent à vous afin de prendre la meilleure décision. Vous avez raison d’examiner attentivement le sujet, car selon votre situation, une approche peut être plus avantageuse qu’une autre.

Option 1 : continuer à être couvert par l’assurance maladie de votre entreprise pendant votre chômage.

Depuis le 1er juillet 2009, vous avez la possibilité de prolonger votre affiliation au régime d’assurance maladie de votre entreprise de 1 à 12 mois après la fin de votre contrat de travail.

A voir aussi : Assurance voiture jeune conducteur : les prix en 2020

C’est ce qu’on appelle la portabilité. Elle peut vous aider dans les situations suivantes :

  • Démission
  • Révocation du contrat
  • La fin d’un contrat à durée déterminée ou d’un contrat d’apprentissage
  • Licenciement (sauf s’il s’agit d’un licenciement pour faute grave)

Les avantages d’être au chômage sont les suivants :

A découvrir également : Les inconvénients de l'assurance au kilomètre

  • Vous êtes protégé sans interruption pendant toute la durée de votre contrat, dans la limite de 12 mois, avec les mêmes garanties.
  • La mutuelle est toujours financée conjointement par vous et votre ancien employeur.
  • La procédure est simple : vous n’avez aucune demande à faire, il vous suffit de prouver que vous êtes couvert par Pôle Emploi, par exemple avec un justificatif de prestation.

Lorsque vous trouvez un nouvel emploi, que vous atteignez l’âge de la retraite ou que vous épuisez vos allocations chômage, votre mobilité s’arrête.

Parce que vous êtes habitué à cette mutuelle, vous pouvez penser qu’elle vous conviendra le temps de chercher un nouveau travail. C’est concevable, mais n’oubliez pas d’évaluer les niveaux de couverture en fonction de vos besoins : si vous êtes célibataire, sans enfant, en bonne santé et n’avez pas de besoins particuliers, un contrat individuel peut être plus adapté et plus raisonnable.

Option 2 : adhérer à la mutuelle de votre conjoint

Vous êtes marié(e) ou pacsé(e), et votre conjoint(e) bénéficie d’une assurance maladie par le biais de son employeur ? Demandez à être ajoutée à son contrat.

Voici les avantages :

  • Une procédure assez simple : votre conjoint doit appeler son lieu de travail pour faire la demande.
  • Un tarif avantageux
  • Un seul point de contact pour toute la famille.

Option 3 : souscrire une assurance maladie individuelle.

Il est possible de souscrire une assurance maladie individuelle pour continuer à bénéficier des prestations de soins de santé. Il existe des formules de base qui couvrent les besoins fondamentaux à un prix abordable. Vérifiez si elle couvre les dépenses les plus courantes (médecin, pharmacie, etc.), l’hospitalisation (qui peut rapidement devenir très coûteuse) et les nombreuses options disponibles, comme les soins optiques ou dentaires.

En cas de chômage, vous bénéficiez des avantages suivants :

  • La possibilité d’adapter votre offre le plus précisément possible à vos besoins.
  • Vous maîtrisez vos coûts en optant pour une stratégie simple.
  • Vous pouvez facilement résilier votre assurance maladie individuelle et vous inscrire à celle de votre nouvel employeur lorsque vous trouvez un nouvel emploi.

Que faire si le coût de l’assurance maladie individuelle est prohibitif ?

Si vous n’êtes pas en mesure de payer une assurance maladie pendant votre chômage, vous pouvez bénéficier de la Complémentaire santé solidaire (CSS), qui a remplacé la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire) et l’ACS (Aide à la Complémentaire Santé) le 1er novembre 2019.

Ce dispositif a pour but d’aider les personnes ayant des revenus faibles ou modestes à payer leurs factures médicales.

Les chômeurs sont-ils obligés de souscrire une mutuelle ?

Les chômeurs ne sont pas tenus de souscrire une assurance maladie. Cependant, l’assurance maladie est suggérée pour les candidats à l’emploi. En effet, sans soins de santé adéquats, l’impact sur certains produits peut être grave (par exemple, l’hospitalisation, l’optique et le dentaire).

Quelle est la meilleure mutuelle pour les demandeurs d’emploi ?

Pour choisir la meilleure mutuelle pour demandeur d’emploi, il faut comparer les offres et vérifier le contrat ainsi que la couverture des différentes assurances que les compagnies d’assurance proposent. Vous devez prendre du recul par rapport aux offres et ne pas vous contenter de comparer le prix de la cotisation mensuelle. En effet, vous devez comparer les mutuelles : les garanties proposées et leurs exclusions ; les taux de remboursement de vos soins et leurs plafonds ; les délais de carence proposés.

Partager :