Comprendre les différents mécanismes de financement des entreprises

884
Partager :

Pour développer et étendre leurs activités, les entreprises ont souvent recours à des financements (financement interne ou externe). Il existe plusieurs mécanismes de financement pour les entreprises. Toutefois, le choix du mode de financement le plus adapté aux besoins de l’entreprise peut s’avérer complexe et déterminant pour sa réussite. Découvrons ensemble dans ce billet les différents mécanismes de financement des entreprises.

Financement par capital social

Le capital social est le tout premier moyen de financement des entreprises. Cela consiste pour le ou les fondateurs à effectuer lors de la constitution de l’entreprise des apports personnels. Au moment de la constitution de la société, le capital social peut prendre trois formes.

A lire également : Externalisation des services financiers : les avantages et inconvénients à connaître

Vous avez les apports sous forme numéraire couramment des sommes d’argent. Il y a les apports en nature (apports de bien matériels ou immatériels). Et enfin les apports en industrie notamment le savoir-faire, les connaissances, compétences techniques etc.

Chaque associé de l’entreprise perçoit un dividende proportionnel à la part du capital social qu’il détient.

A lire également : Quelles sont les valeurs d'une entreprise ?

Financement d’entreprise par compte courant d’associé

Le compte courant d’associé est aussi une autre forme de moyen de financement des entreprises. Il s’agit d’un financement en fonds propres, mais légèrement différente du financement par augmentation de fonds propres. Le compte courant d’associé fait objet d’un engagement de blocage sur un temps défini et pour un certain montant. Très souvent, le blocage est effectué à la demande des banques.

Voilà un peu comment fonctionne ce mécanisme de financement pour les entreprises.

Financement par crédit bancaire

Le crédit bancaire est sans doute le moyen de financement des entreprises le plus connu. Un organisme financier met à disposition d’une entreprise une certaine somme d’argent. L’entreprise utilise ces fonds en guise de financement pour ses activités.

Après que le crédit bancaire ait été octroyé, l’entreprise a l’obligation de rembourser à une échéance prédéfinis. Elle se doit de mettre à disposition de la banque, un apport personnel de minimum 20 % du montant du crédit.

Financer son entreprise via le financement participatif

Le financement participatif ou crowdfunding est assez connu des entreprises depuis l’essor de plateformes comme Ulule ou KissKissBankBank. Ce moyen de financement des entreprises est particulièrement assez intéressant.

Ce qui est bien avec ce type de financement, c’est qu’il vous permet de tester votre produit avant sa commercialisation. Vous avez également la possibilité de construire une communauté autour de votre marque. Et tout cela est fait au moment de financer votre projet de création d’entreprise.

Financement par capital-risque

Ces dernières années, le mécanisme de financement des entreprises par capital risque est assez courant. Cela consiste tout simplement pour l’entreprise à faire rentrer dans l’entreprise des investisseurs. Souvent, ce sont des investisseurs organisés au sein de fonds d’investissement. En échange des fonds qu’ils apportent à l’entreprise, celle-ci leur cède une part de ses titres. Cela ainsi que les pouvoirs qui vont avec.

Le financement par capital-risque s’adresse plus spécifiquement aux entreprises dotées de fort potentiel, avec un projet innovant (startups).

Financement d’entreprise par les business angels

Il s’agit là d’un mode de financement privé tout comme les fonds d’investissements. En général, ce sont les startups qui sollicitent souvent les business angels pour le financement de leur boîte. Les business angels sont souvent la plupart du temps des entrepreneurs avec de gros portefeuilles. Cependant, le financement de votre entreprise par un business angel se fait moyennant une prise de participation dans votre entreprise.

Partager :