PEA : Avantages et inconvénients 

8
Partager :

Le Plan d’Épargne en Action (PEA) est une tractation indispensable pour aller en bourse. Elle constitue également une enveloppe fiscale très alléchante permettant d’obtenir un compte en titres et de l’alimenter en fonds. Pour se lancer, il faut connaître son fonctionnement, mais surtout ses avantages et ses inconvénients. Les voici.

Plan d’Épargne en Action : Qu’est-ce que c’est concrètement ?

Le PEA est un encadrement fiscal ayant pour objectif de stimuler l’investissement en bourse. Il est spécifique au droit français et y est perçu comme une sorte de compte-titres bénéficiant de quelques avantages fiscaux destinés uniquement aux résidents français. Il faut souligner que les plus-values et les revenus obtenus sont soumis à certaines modalités, mais restent faiblement imposés.

A voir aussi : Comment faire le trading ?

Pour les particuliers, il est important de choisir le meilleur PEA pour réussir son investissement en actions. Pour cela, comparez les plans proposés sur https://meilleur-pea.eu/. Et si vous souhaitez en savoir plus sur le PEA avant d’ouvrir votre compte, voici un article intéressant de l’AMF qui devrait vous aider.

Quels sont les avantages du PEA ?

Les intérêts dont profitent les particuliers ayant choisi le PEA sont nombreux.

A lire en complément : Comment trouver un ETF ?

D’abord, il faut noter l’avantage fiscal qu’il offre. C’est d’ailleurs ce qui permet de le distinguer d’un compte titre ordinaire. Un particulier qui investit en possédant un compte titre ordinaire sera imposé (ses bénéfices et plus-values) au taux marginal après abattement. En PEA, le principe n’est pas le même. L’investisseur réalisera ses plus-values et bénéfices en totale franchise d’imposition sous réserve du respect de la détention de 5 ans minimum du plan d’épargne en actions.

En outre, le PEA donne un accès plus large aux investissements en Europe et favorise une ample introduction sur les marchés. L’ouverture d’un PEA est également simple même s’il est réservé au résident français. Aucun versement n’est demandé lorsque le plan d’épargne est plafonné.

Notez qu’il est possible d’ouvrir deux PEA suivant un plan par personne et qu’on peut allier un PEA PME à un PEA ordinaire ou un PEA assurance.

L’épargnant en PEA profite de la montée des cours d’actions et des dividendes en échange des risques propres à cette catégorie de placement, et ce, avec un avantage fiscal.

Les versements sont toujours autorisés après 5 ans et aussi longtemps que leur plafond global n’est pas atteint.

Les inconvénients du PEA

Le PEA comporte de gros risques et quelques impacts négatifs :

  • Le capital investi est grandement exposé à la variation des cours, avec un risque très élevé en cas de crise boursière, même si en cas de forte progression les gains peuvent être très importants ;
  • L’épargnant doit avoir une parfaite connaissance des marchés boursiers et consacrer assez de temps à la recherche et au suivi ;
  • Les 5 premières années suivant l’ouverture du PEA, tout retrait réalisé conduit à la fermeture du compte et à la vente des titres ;
  • Des frais d’arbitrage sont imputés au PEA dès le moment où l’épargnant déplace ses fonds vers un support nouveau.

Quelques alternatives au PEA

Si le PEA ne vous tente absolument pas, vous pouvez opter pour d’autres alternatives telles que : le plan d’épargne populaire (PEP), le plan d’épargne universel (PEU) ; le plan d’épargne logement (PEL) ; le plan d’épargne entreprise (PEE), etc.

Toutefois, retenez que chaque support d’épargne possède ses avantages et ses inconvénients. Tout n’est rose nulle part.

Partager :