Quels sont les prérequis pour ouvrir un PEA ?

179
Partager :

Le Plan d’Épargne en Actions connu sous le nom de PEA est un placement financier. Il s’agit d’un compte d’épargne réglementé qui sert à investir en bourse tout en profitant d’une fiscalité avantageuse. C’est un produit d’épargne et de défiscalisation. Il vous offre ainsi l’opportunité d’anticiper votre retraite et d’augmenter en même temps votre patrimoine financier. Mais, comment ouvrir un PEA ? Découvrez dans cet article les conditions d’ouverture ainsi que le fonctionnement d’un PEA.

Démarches pour ouvrir un PEA

Comme tout placement financier, l’ouverture d’un PEA nécessite le respect de certaines conditionnalités.

A voir aussi : Eloficash, la solution de recouvrement collaborative pour optimiser votre gestion financière

Conditions d’ouverture d’un PEA

Les conditions nécessaires pour ouvrir un PEA sont les suivantes : 

  • Domicile fiscal : vous pouvez ouvrir un PEA si vous êtes domicilié fiscalement en France ;
  • Âge : il faut être majeur pour pouvoir ouvrir un PEA ; 
  • Possession de PEA : il faut que l’intéressé ne soit pas déjà titulaire d’un PEA ;
  • Signature d’un contrat : lors de l’ouverture du PEA, vous signez un contrat avec l’agence bancaire.

Plafonds de versements et fiscalité

Un PEA classique a un plafond d’investissement de 150 000 €, tandis que le plafond pour un PEA-PME est de 225 000 €. Les versements réalisés au-delà du plafond ne sont pas déductibles de l’impôt sur le revenu. Il est conseillé de respecter ces plafonds pour éviter toute sanction fiscale.

A découvrir également : Quelle est la banque la moins chère ?

Par ailleurs les avantages fiscaux du PEA sont l’exonération d’impôt sur les plus-values après 5 ans, les gains obtenues grâce aux actions détenues dans le PEA sont exonérés d’impôt sur le revenu sauf pour les prélèvements sociaux. Aussi, il est possible de verser de l’argent sur votre PEA à tout moment et retirer vos gains quand vous le voulez.

Fonctionnement du PEA

Avant d’ouvrir un PEA, il est important de bien le choisir et de connaitre la meilleure manière de le gérer.

Choix du PEA et du courtier

Il y a deux types de PEA : le PEA bancaire qui est ouvert auprès d’une banque, il donne la possibilité de souscrire un compte titres associé à un compte espèces ; et le PEA assurance qui est ouvert auprès d’une compagnie d’assurance, il se concrétise sous la forme d’un contrat de capitalisation.

Le choix d’un courtier en ligne est une décision cruciale puisqu’il aura une conséquence sur vos investissements. Ainsi, il est essentiel de bien comparer les différents courtiers en fonction de vos besoins et de vos objectifs. En effet, tenez en compte les frais de courtage, les frais de garde, les services proposés, et la réputation du courtier.

Sélection des actions et gestion du PEA

Pour sélectionner les actions à inclure dans le PEA il faut faire une analyse fondamentale c’est-à-dire analyser les données financières d’une entreprise pour évaluer sa valeur. Aussi, évitez de placer tout votre argent dans le même panier. Répartissez-le sur un large éventail d’actions de divers secteurs.

Pour gérer un PEA à long terme il faut procéder à un rééquilibrage ou à un ajustement de la répartition de votre portefeuille selon vos objectifs et votre profil de risque. Il est également essentiel de suivre les performances de votre PEA régulièrement.

Transfert et clôture du PEA

Pour transférer votre PEA dans un autre établissement, il faut prendre contact avec votre intermédiaire financier, cela peut être votre banque ou une banque en ligne. En général, c’est ce nouveau courtier qui va s’occuper des démarches de transfert auprès de votre ancien établissement.

Voici donc les démarches pour clôturer un PEA : contact du courtier en ligne pour lui demander de clôturer le PEA ; remplissage du formulaire de clôture ; restitution des titres et réception des fonds. Il est à noter que cette action engendre des conséquences fiscales. En effet, si la clôture se fait avant 5 ans, les gains sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Mais, si vous clôturez votre PEA après 5 ans, les gains sont exonérés d’impôt sur le revenu, et vous serez toujours obligé de payer les prélèvements sociaux.

Partager :