Quand Vais-je recevoir mon numéro de siret ?

1
Partager :

Combien de temps faut-il pour recevoir un numéro SIRET après avoir validé votre immatriculation en tant qu’entrepreneur automobile ? C’est la question que pose chaque créateur d’entreprise lorsqu’il fait la formalité sur Internet. En général, cette période est trop longue, compte tenu de l’urgence d’émettre vos premières factures Combien de temps faut-il pour recevoir votre numéro d’entrepreneur automatique de Siret ? et de l’enthousiasme suscité par la création de votre microentreprise. La question est donc inévitable : combien de temps faut-il pour recevoir votre numéro d’identification unique (SIRET) une fois que vous vous êtes déclaré micro-entrepreneur dans l’URSSAF ?

Pourquoi demander votre numéro SIRET lors du démarrage d’une entreprise ?

Contrairement à ce que vous pourriez penser, le numéro SIRET n’est pas uniquement attribué lors de la création d’une entité juridique. Chaque établissement doit posséder ce numéro d’identification unique, même dans le cadre d’un propriété unique. Par conséquent, le micro-entrepreneur qui crée son entreprise doit attendre l’attribution de ce numéro une fois qu’il a fait sa déclaration à l’URSS ou au greffe du tribunal de commerce.

Lire également : Quand la prime exceptionnelle sera versée ?

Le numéro SIRET n’est pas une restriction pour l’autocontractant . Il formalise la création de votre entreprise. Comme chaque numéro d’identification, SIRET simplifiera vos procédures administratives, vous permettra d’attacher le nom de votre entreprise à un établissement spécifique, de vous fournir une authentification sur les factures et, par conséquent, vous devrez vous retirer pendant chacune des formalités liées à votre entreprise.

A voir aussi : Quel pays n'applique pas la TVA ?

Combien de temps le numéro SIRET est-il alloué à un micro-entrepreneur ?

La réponse à cette question est très difficile à donner malgré l’impatience de tous les créateurs d’entreprises. En fait, le numéro SIRET peut être attribué de deux manières lors de la déclaration d’autocontractant, et tout cela dépend de l’activité effectuée.

Si l’entrepreneur participe à une activité libérale

Si l’activité du micro-entrepreneur n’entre pas dans le cadre d’activités commerciales (telles que définies dans le Code de commerce), son activité est libérale . Dans ce cas, la demande d’enregistrement est présentée directement à l’URSSAF de la région dans laquelle l’entrepreneur ou un autre fournisseur de services agréé opère.

Une fois le dossier validé, l’URSSAF enregistrera l’entrepreneur automobile dans le cadre de ce régime et transmettra son dossier à l’INSEE pour obtenir un numéro SIRET. Dans la province, cette affectation nécessite une durée comprise entre une et trois semaines. À Paris, la formalité peut aller jusqu’à un mois ou deux en cas de problèmes dans la formation du dossier.

Si le micro-entrepreneur est se consacrer à une activité commerciale

Les activités commerciales sont décrites dans les sections L.110-1 et L.1110-2 du Code de commerce. Si l’entrepreneur entre dans ce domaine d’activité, il devra présenter une demande d’enregistrement au greffe de la Cour de commerce. Par conséquent, son approche de se déclarer comme microentrepreneur ne passera pas par l’URSSAF. Dans ce cas, c’est le greffe du tribunal de commerce qui enregistre la microentreprise dans le registre du commerce et attribue à l’entrepreneur son numéro SIRET. En règle générale, la formalité dure également une semaine, mais cette durée peut varier en fonction des ministères et de la congestion des greffes du Tribunal.

La plupart des entrepreneurs attendent 7 jours pour obtenir leur numéro SIRET

Une fois qu’une demande commerciale est soumise aux autorités compétentes, la plupart des entrepreneurs reçoivent leur numéro SIRET par la poste à l’adresse seulement 7 jours . En fait, il est même possible de l’obtenir plus tôt, au cas où l’autocontractant a convenu que sa microentreprise devrait être diffusée dans la base de données de l’INSEE. Dans ce cas, tapez simplement votre nom et votre adresse dans un moteur de recherche pour pouvoir trouver le fichier de votre entreprise dans le répertoire Insee.

Dans plusieurs cas, vous pouvez vous référer à la page de l’entreprise dans les moteurs de recherche avant que le courrier d’enregistrement ne parvienne au microcontractant. Cet e-mail indiquera également le code NAF et APE de l’entreprise, bien qu’ils aient moins d’impact que le numéro SIRET.

Puis-je charger sans spécifier votre numéro SIRET ?

La plupart du temps, l’autoentrepreneur demande l’enregistrement et l’obtention de son numéro SIRET en cas d’urgence, généralement parce qu’il vient de trouver son premier client. Devenir votre propre entrepreneur est parfois formalité dictée par l’urgence, et il est parfois très inconfortable de s’attendre à une réaction de la part de l’Institut national des statistiques (INSEE).

La question est donc de savoir s’il est possible pour les entreprises françaises d’émettre une facture dans le cadre de leur activité, avant d’obtenir un numéro SIRET. S’il est obligatoire d’obtenir un numéro de service approprié, c’est précisément parce que ce dernier doit figurer sur les documents commerciaux, de la même manière que le numéro de TVA intracommunautaire lorsque la société automobile y est soumise (savez-vous comment calculer la TVA ?).

En fait, il est toujours possible, dans une certaine mesure, d’émettre une facture avant de recevoir votre numéro d’identification SIRET. Cependant, il est nécessaire qu’au moment de l’émission de la facture, la personne physique ait demandé à bénéficier du régime autocontractant. Puisque le secteur automobile est à peu près tout un état fiscal, il est possible de démarrer votre entreprise et de facturer vos clients pendant qu’ils s’attendent à obtenir le statut d’entrepreneur automobile, et plus encore jusqu’à l’arrivée de ce numéro par la poste après avoir envoyé tous les documents justificatifs.

L’autoentrepreneur devra le faire, en attendant une entreprise enregistrée dans le système informatique de gestion, indique dans ses factures « micro-entrepreneur en cours d’enregistrement ». De plus, une fois que vous aurez obtenu votre numéro SIRET , l’entrepreneur devra émettre une nouvelle facture, connue sous le nom de régulateur, et la renvoyer au client afin qu’il puisse régulariser sa comptabilité.

Y a-t-il des précautions à prendre lors de la facturation sans numéro SIRET ?

De nombreuses personnes participent à une activité autocontractante et facturent sans obtenir leur numéro SIRET. En fait, cependant, le le créateur de l’entreprise doit rester vigilant lorsqu’il fait des déclarations. Si vous n’avez pas encore demandé ou reçu votre numéro SIRET, la création de la société prendra effet à la date de facturation, et même à la date à laquelle vous avez terminé votre service. Bien entendu, les entrepreneurs seront assujettis à des impôts sur les salaires perçus sur les montants reçus dans le cadre de leurs propres activités de compte.

Par conséquent, lors de la demande d’enregistrement ou lors de la soumission de la demande au Centre de Formalalité des entreprises (CFE), il est nécessaire d’indiquer la date de début réelle de l’activité. S’il est permis, à titre exceptionnel, de facturer sans obtenir votre numéro SIRET , la date d’enregistrement indiquée dans le fichier d’enregistrement et la date de début de l’activité doivent correspondre. Cela permettra également à l’entrepreneur indépendant de bénéficier, sans erreurs ni contradictions, de l’exemption de cotisations au seguridad social (ARE).

Partager :